Reduction des déchets

Les 3 R : réduction, réemploi, recyclage…

Les ressources naturelles sont limitées et les pollutions générées par l’homme ont de plus en plus de mal à être absorbées par la terre. La production de déchets a augmenté de manière significative depuis le début du siècle. Aujourd’hui, on produit environ 500 kg de déchets par an et par personne en France. Ces déchets sont soit enfouis, soit incinérés, soit recyclés ou réutilisés. L’enfouissement ne fait que retarder la gestion du problème en le déléguant aux générations futures. L’incinération émet des gaz polluants très nocifs pour la santé. Le recyclage ne permet pas de traiter tout type de déchet et induit de nouvelles pollutions et consommations de matières premières. Le réemploi est peu développé (en dehors du compostage individuel pour les matières organiques).


Réduction à la source

Pour adopter un comportement plus écologique, nous devons avant tout réduire nos déchets à la source. Il faut par exemple savoir qu’un ordinateur particulier induit la production d’une tonne et demie de déchets lors de sa fabrication, qui peut être éclatée géographiquement et ainsi générer de nouvelles pollutions. Il faut donc réfléchir aux matériaux et aux ressources qui ont été utilisées pour produire et acheminer les objets que l’on utilise, avant de penser à leur fin de vie.

Quelques gestes pour réduire ses déchets à la source :

- Utiliser un cabas pour les courses et refuser les sacs plastiques : privilégier les matériaux sains et durables

- Acheter des produits avec peu ou pas d’emballages, des recharges, des grands formats ou du vrac

- Éviter les produits jetables (lingettes, appareils photo, vaisselle en carton...) ou semi-jetables (téléphones portables, objets en plastique non résistants, gadjets divers...)

- Privilégier les produits locaux et de saison (réduction au niveau des transports, du stockage, du conditionnement,…)

- Privilégier les « recettes de grand-mère » aux produits industriels pour tout ce qui concerne l’entretien ménager (savon noir,…)

- Choisir des produits éco-labellisés lorsque vous achetez des peintures, des produits d’entretien, hygiéniques ou sanitaires,…

- Economiser l’eau, par exemple en récupérant l’eau de pluie, en utilisant des toilettes sèches, en utilisant un bac pour la vaisselle,…


Réemploi

Le deuxième geste à faire est de privilégier le réemploi des déchets lorsque cela est possible. En effet, le réemploi est la manière la plus écologique de traiter les vieux objets – nos déchets – en leur donnant une seconde vie. Cela permet de limiter les transports grâce à un traitement local, ainsi que d’éviter des consommations d’énergie et de matières premières liées à leur recyclage ou à la fabrication de nouveaux objets d’usage équivalent.

Quelques exemples de réemploi ou réutilisation :

- Entretenir et réparer ses objets (soi-même ou par le biais d’artisans)

- Privilégier les achats d’occasion (Ressourceries, Emmaüs, vide-greniers, petites annonces, dépôts-vente,…)

- Faire don à des amis ou à des associations des objets dont on n’a plus du tout l’utilité

- Réutiliser les emballages (contenants en verre ou en métal,…), le verso des feuilles de papier, les pièces détachées des objets en fin de vie,…

- Privilégier les emballages consignés lorsque cela est possible

- Relooker des vieux objets (meubles, luminaires,…)

- Donner une nouvelle vie aux déchets en les détournant de leur fonction initiale : faire de la mosaïque avec des carreaux ou des miroirs cassés, réaliser des mobiles ou des petites sculptures avec des vieux objets ou des emballages, faire des collages avec des vieux magazines,…

- Faire son compost (les déchets organiques représentent environ 50 % du poids des poubelles, alors qu’ils peuvent être compostés à domicile, ce qui permet de réduire fortement les coûts de traitement pour la collectivité et au particulier d’obtenir un engrais de très bonne qualité)


Recyclage

Le troisième moyen de réduire ses déchets est de participer à leur recyclage. S’il induit des pollutions (notamment au niveau de l’utilisation de produits toxiques) ainsi que des consommations d’énergie et de matières premières (beaucoup d’eau notamment), le recyclage reste tout de même une solution largement préférable à l’enfouissement et à l’incinération. Il permet en effet de récupérer les différents matériaux présents dans un objet pour les retransformer en de nouveaux produits.





Quelques gestes pour mieux recycler :

- Prendre en compte les filières de recyclage existantes sur son territoire (se renseigner auprès de la mairie ou du syndicat de gestion des déchets) dans ses choix d’achat

- Trier ses déchets ménagers

- Acquérir des objets en matériaux recyclables et les amener à la déchèterie lorsqu’ils sont hors d’usage